Archives pour la catégorie Biographies

Ma vie aventureuse

couverture

Auteur : Arthur Conan Doyle

Asin B07BPNQXQQ

Présentation : La vie passionnante de Arthur Conan Doyle racontée par lui-même. La traduction française de Memories and adventures n’ayant repris que chapitres de 1 à 20, nous avons rajouté les chapitres manquant en anglais de 21 à 32.

Ma double vie: édition illustrée

couverture

Auteur : Sarah Bernhardt

Asin B07BR84LV9

Présentation : Sarah Bernhardt, née à Paris en octobre 1844, et morte dans la même ville le 26 mars 1923, est une des plus importantes actrices françaises du XIXe siècle et du début du xxe siècle
Parvenue au faîte de sa carrière exceptionnelle en 1907, Sarah Bernhardt a rédigé seule ses Mémoires d’actrice, de femme et de muse de toute une époque..
Les illustration sont celles de l’édition suivante : Eugène Fasquelle, Éditeur, Paris, 1907.

Ma double vie: Mémoires de Sarah Bernhardt

couverture

Auteur : Sarah Bernhardt

Asin B07BRK151D

PrésentationMa double vie est l’autobiographie de l’actrice française Sarah Bernhardt, qui a été mondialement connue de son vivant et, par la suite, l’une des plus grandes « stars » du théâtre classique. Les mémoires de Sarah Bernhardt sont composées avec un sens artistique et un suspens de romancière qui ne laisse aucun doute sur le charisme pour lequel elle était célèbre dans sa «double vie», Lire la suite

Mémoires olympiques

couverture

Auteur : Pierre De Coubertin

Asin B072FBXPBF

Présentation : « Une autre source d’incompréhension existait, chez les sportifs, celle-là : l’incapacité à collaborer d’un sport à l’autre. La génération actuelle n’arrivera jamais à réaliser l’état des choses d’alors. C’est qu’à y réfléchir, en effet, l’antinomie des sports entre eux est peu explicable puisqu’ils reposent tous sur le même soubassement de joie musculaire et de développement corporel préalable. Lire la suite

La vie de Vivekananda et l’évangile universel

couverture

Auteur : Romain Rolland

Asin B01NBAELCQ

Présentation : « Le grand disciple, qui allait reprendre l’héritage spirituel de Ramakrishna et semer sur le monde le grain de sa pensée, était, physiquement et moralement, son antithèse absolue.
Nul n’échappait à la magie de ce regard, qui pouvait aussi bien envelopper de son charme irrésistible, étinceler d’esprit, d’ironie, de génie, se perdre dans l’extase, ou plonger impérieusement au fond des consciences et foudroyer de sa fureur.  Lire la suite

La vie de Stendhal

couverture

Auteur : Paul Hazard

Asin B07287VM5P

Présentatio : « Tout dépend de la façon. de prendre le départ, comme vous savez.
Lorsqu’Henri Beyle naquit, le 23 janvier 1783, à Grenoble ; dès qu’il cessa d’être un gros poupon chauve, grimaçant et bavant, pour bégayer ses premiers mots ; quand il perça sa première dent, mit sa première culotte, fit sa première sortie, s’instruisit pour sa première communion : toutes prêtes, vigilantes, impérieuses, l’attendaient les Puissances Régnantes et les Autorités Établies, promptes à le saisir et à le modeler, chacune à sa façon. Il y avait la vieille ville provinciale : tu marcheras droit dans les rues, car au coin de chaque fenêtre, un rideau se lève au bruit de tes pas ; tu seras sage, prudent, convenable, bien élevé ; si tu jettes un caillou, si tu voles une pomme, grand Dieu ! qu’en dira-t-on ? … — Il y avait la famille. « La Providence nous protège », disait son père, Chérubin Beyle, l’avocat au Parlement. e Elle nous envoie un garçon : qu’elle soit bénie ! » Et songeant à l’avenir, il regardait avec amour son premier né. Le petit Henri deviendrait avocat ; il finasserait avec les paysans pour gagner, volupté de la vie, dix écus sur une vente ; considéré dans sa paroisse, bien pensant, bien renté, bien marié, il serait la vivante réplique du plus intelligent et du meilleur des hommes, Chérubin. La tante Séraphie approuvait ; sauf qu’étant vieille fille, et tournant à l’aigre, elle penchait davantage pour la sévérité et pour la dévotion. »
Extrait du premier chapitre.

En lisant Nietzsche

couverture

Auteur : Émile Faguet

Asin B07C5BLRCP

Résumé : « Il arrive souvent, peut-être toujours, qu’en exposant ses idées un philosophe ne fait qu’analyser son caractère. Il arrive souvent, peut-être toujours, qu’un philosophe a pour point de départ ses sentiments ; puis, qu’étant doué, parce qu’il est philosophe, de la faculté de penser ses sentiments, il fait de ses sentiments des idées ; Lire la suite