L’opinion et la foule

couverture

Auteur : Gabriel Tarde

Asin B07BVJM4LC

Présentation : Pour Tarde la foule est un phénomène passionnel, instinctif et dangereux car incontrôlable. Les comportements des menés tendent vers l’uniformité et l’unanimité par phénomène d’imitation affective.
C’est Gustave Le Bon (1841-1931), avec qui Tarde a fréquemment correspondu, qui s’attachera à l’étude de ces « groupes de l’instant » que constituent les foules et à leur psychologie collective particulière qui ne les rend pas seulement potentiellement « criminelles » comme le pensait Tarde, mais aussi capables d’amour, de sacrifice, d’héroïsme.
En opposition à la foule, le public est pour Tarde le groupement du futur. Il s’agit d’une collectivité purement spirituelle qui se construit à travers la lecture simultanée et la suggestion à distance. On peut aussi appartenir à plusieurs publics à la fois, on songe notamment aux publics de journaux.
Wikipédia.