Les Fleurs du Mal

 Auteur: Charles Baudelaire
Les Fleurs du mal est le titre d’un recueil de poèmes en vers de Charles Baudelaire, englobant la quasi-totalité de sa production poétique, de 1840 jusqu’à sa mort survenue fin août 1867.
Publié le 25 juin 1857, le livre fait scandale et suscite un procès retentissant qui entraîne la censure de 6 pièces. Il est réédité, dans des versions différentes, en 1861, 1866 puis 1868. La réhabilitation n’intervient qu’en 1949.
C’est l’une des œuvres majeures de la poésie moderne. Ses 163 pièces rompent avec le style convenu, en usage jusqu’alors. Elles rajeunissent la structure du vers par l’usage régulier d’enjambements, de rejets et de contre-rejets. Elles rénovent la forme rigide du sonnet. Elles utilisent d’inédites associations d’images, tel l’« Ange cruel qui fouette des soleils » (Le Voyage). Elles mêlent langage savant et parler quotidien.
Les Fleurs du mal diffèrent d’un recueil classique, où les poèmes ne sont souvent réunis que par l’effet du hasard. Elles sont assemblées selon un dessein précis pour chanter, avec une sincérité absolue :
– la souffrance d’ici-bas (conçue comme une conséquence de la finitude humaine et une nécessaire expiation, selon une conception toute chrétienne) ;
– le dégoût du mal (et souvent de soi-même) ;
– l’obsession de la mort ;
– l’aspiration à un monde idéal, accessible par de mystérieuses correspondances.
Source: fiche wikipedia consultée le 15 juillet 2017.
Acheter sur Amazon