Archives de catégorie : Littérature

Au coeur des ténèbres

 Auteur: Joseph Conrad
« Au cœur des ténèbres relate le voyage de Charles Marlow, un jeune officier de la marine marchande britannique, qui remonte le cours d’un fleuve au cœur de l’Afrique noire. Embauché par une compagnie belge, il doit rétablir des liens commerciaux avec le directeur d’un comptoir au cœur de la jungle, Kurtz, très efficace collecteur d’ivoire, mais dont on est sans nouvelles.
Le périple se présente comme un lent éloignement de la civilisation et de l’humanité vers les aspects les plus sauvages et les plus primitifs de l’homme, à travers à la fois l’enfoncement dans une nature impénétrable et menaçante, et la découverte progressive de la fascinante et très sombre personnalité de Kurtz. »
Source : fiche Wikipédia consultée le 19/09/2017.
Acheter sur Amazon

Au coeur des ténèbres

 Auteur: Charles-Lucien Huard
Au cœur des ténèbres relate le voyage de Charles Marlow, un jeune officier de la marine marchande britannique, qui remonte le cours d’un fleuve au cœur de l’Afrique noire. Embauché par une compagnie belge, il doit rétablir des liens commerciaux avec le directeur d’un comptoir au cœur de la jungle, Kurtz, très efficace collecteur d’ivoire, mais dont on est sans nouvelles.
Le périple se présente comme un lent éloignement de la civilisation et de l’humanité vers les aspects les plus sauvages et les plus primitifs de l’homme, à travers à la fois l’enfoncement dans une nature impénétrable et menaçante, et la découverte progressive de la fascinante et très sombre personnalité de Kurtz.Acheter sur Amazon

Jean Racine

 Auteur: Jules Lemaître
Pourquoi vous parlé-je cette année de Racine ? Tout simplement parce que c’est Racine qu’on m’a le plus « demandé », et que, d’ailleurs, cela ne me déplaisait point.
Je pourrais vous dire aussi qu’ayant étudié Jean-Jacques Rousseau l’an dernier, j’ai cherché un effet de contraste : Racine, traditionaliste ; Rousseau, révolutionnaire ; Racine, catholique français, monarchiste ; Rousseau, protestant genevois, républicain ; Racine, artiste pur ; Rousseau, philosophe et promoteur d’idées… Mais ce parallèle, suggéré par un hasard, serait fort artificiel, et j’aime mieux vous avouer qu’il y a peu de rapports, sinon antithétiques, et encore pas sur tous les points, entre les deux personnages (quoiqu’il y en ait peut-être entre la Nouvelle Héloïse et le théâtre de Racine, père indirect du roman passionnel).
Jules Lemaître.
Acheter sur Amazon

Le Feu

 Auteur: Gabriele D’Annunzio
Le Feu (italien: Il fuoco) est un roman de 1900 de l’écrivain italien Gabriele D’Annunzio. Il se déroule en 1883 à Venise et raconte l’histoire d’un jeune artiste et de sa maîtresse, une actrice célèbre mais rapidement vieillissante. L’histoire a été inspirée par la relation d’Annunzio avec l’actrice Eleonora Duse (son portrait figure sur la couverture).
Le roman contient des expositions de nombreuses théories de D’Annunzio sur le théâtre, largement inspirées par Friedrich Nietzsche et Richard Wagner
Il a été conçu comme la première partie d’une trilogie, les romans de la grenade (Romanzi del melograno), mais les deux autres livres n’ont jamais été écrits.
Acheter sur Amazon

Le Dernier des Mohicans

 Auteur: James Fenimore Cooper
Le récit a pour théâtre l’Amérique du Nord, pendant la guerre de Sept Ans. Les affrontements entre Français et Anglais en forment la toile de fond. Cooper décrit notamment la bataille de Fort William Henry qui oppose, en juillet et août 1757, les troupes du général français Montcalm (et de ses alliés amérindiens) à celles du colonel britannique Monro.
Le Dernier des Mohicans est une méditation nostalgique sur la disparition des Amérindiens, tout en étant une annonce de la naissance des États-Unis. Il eut un énorme retentissement en Europe, dès sa publication, comme en avaient les romans contemporains de Walter Scott.
Source: Wikipédia (page consultée le 9/10/2017).
Acheter sur Amazon

Fables: (358 fables par ordre alphabétique)

 Auteur: Esope
Les fables sont dans l’ordre alphabétique des titres.
« Par fables d’Ésope on désigne un ensemble de fables en prose attribuées à Ésope, écrivain grec qui a vécu vers la fin du VIIe siècle av. J.-C. et le début du VIe siècle av. J.-C.. Il était probablement originaire de la Phrygie. Les fables mettant en scène des animaux et dont on peut tirer une morale de l’histoire pré-existaient déjà à Sumer [archive] près de 3000 ans avant Ésope. Ces fables auraient été ensuite apportées en Assyrie lors d’échanges culturels, de là les Hittites les auraient transmises en Phrygie. »
Source: fiche Wikipédia consultée le 20/09/2017.

Acheter sur Amazon

Romans et nouvelles

 Auteur: Madame de La Fayette
Comprend les romans et nouvelles:

La Princesse de Montpensier
(Édition Lepetit, 1820.)
* * *
Zayde
Édition Lepetit, 1820.
* * *
La Princesse de Clèves
Édition Lepetit, 1820.
avec des illustrations de Serge de Solomko.
( Ferroud, Paris,1925)
* * *
La Comtesse de Tende
Édition Lepetit, 1820.
* * *
Acheter sur Amazon

La Cité du Soleil

 Auteur: Tommaso Campanella
La Cité du Soleil est un dialogue entre un marin génois et un homme appelé « l’Hospitalier », un chevalier de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Le Génois donne les caractéristiques de cette cité qu’il aurait découverte. Cette forme dialoguée est une réminiscence du dialogue platonicien qui est également utilisée par Thomas More.
La ville est entourée de sept enceintes fortifiées. Elle est dirigée par un « métaphysicien. » Son économie est planifiée et de type collectiviste. On y pratique l’eugénisme sous la forme d’un plan de reproduction servant à conserver certaines caractéristiques physiques.
La cité suit l’égalité de toutes les personnes et les principes des lois naturelles qui se manifestent à travers l’observation des astres. L’astrologie détermine donc nombre des aspects de la vie de tous les jours des solariens et le partage du temps de travail. Campanella reprend explicitement à Platon la communauté des biens et l’aptitude des femmes à travailler et à gouverner.
Ce livre est postérieur de quatre-vingt six ans à Utopia de Thomas More.

Source: fiche Wikipédia consultée le 20/09/2017.
Acheter sur Amazon

L’utopie

 Auteur: Thomas More
Utopia est un ouvrage de Thomas More paru en 1516. Il s’agit d’un livre fondateur de la pensée utopiste, le mot utopie étant lui-même dérivé de son titre. L’ouvrage a connu un succès particulier en France au xviie siècle et au xviiie siècle.

Le titre est construit d’après une racine grecque signifiant « lieu qui n’est nulle part », οὐ τοπος (ou topos) en grec.

Bien que Thomas More ne fût pas économiste, mais juriste, historien, théologien et homme politique, Utopia, qui n’était pas un traité d’économie, mais plutôt une satire de la société de son temps, fut repris au xixe siècle pour construire des théories économiques.

Source: Fiche Wikipédia consultée le 3/10/2017.
Acheter sur Amazon

L’agent secret: suivi de L’indicateur

 Auteur: Joseph Conrad
Le sujet est l’histoire noire et comique des espions, terroristes, anarchistes et agents provocateurs d’une puissance étrangère non nommée (mais ressemblant à la Russie) dans les ruelles mal famées de Londres au début du xxe siècle. Le personnage principal est Verloc, agent secret infiltrant le milieu anarchiste, impliqué dans un ambitieux plan terroriste qui aboutit à poser une bombe à l’observatoire royal de Greenwich. Les autres personnages sont la femme de Verloc Winnie, le frère de celle-ci Stevie, les anarchistes Ossipon et Michaelis et le préfet adjoint de la police de Londres.
Acheter sur Amazon

Anna Karénine

 Auteur:
Léon Tolstoï

Anna Karénine est un ouvrage qui fut classique dès qu’il parut, tant il contenait d’humanité, tant il était fait pour être lu et compris par les hommes de tous les temps et de tous les lieux, tant, quoique tout plein de mœurs locales, il était la plus occidentale des œuvres de Tolstoi, en ce sens qu’il s’adressait aussi bien à l’intelligence de l’homme de Paris ou de Londres qu’à ceux de l’homme de St. Pétersbourg ou de Moscou.
Anna Karénine est, d’une part, l’éternelle histoire du mariage mal fait et de ses conséquences désastreuses, d’autre part l’éternelle histoire du mariage normal avec les circonstances qui quelquefois, qui souvent, normalement aussi et naturellement le traversent.
Emile Faguet.
Acheter sur Amazon

La France contre les robots

 Auteur: Georges Bernanos
La France contre les robots est un essai de Georges Bernanos publié en 1947. Il s’agit d’un recueil de différents textes formant une violente critique de la société industrielle. Bernanos y estime que le machinisme limite la liberté des hommes, et perturbe jusqu’à leur mode de pensée1. Pour lui, la civilisation française est incompatible avec une certaine idolâtrie anglo-saxonne pour le monde de la technique. Il y conteste l’idée selon laquelle la libre entreprise conduirait automatiquement au bonheur de l’humanité, car, selon lui « il y aura toujours plus à gagner à satisfaire les vices de l’homme que ses besoins ». D’autre part, il explique qu’« un jour, on plongera dans la ruine du jour au lendemain des familles entières parce qu’à des milliers de kilomètres pourra être produite la même chose pour deux centimes de moins à la tonne », préfiguration étonnante de ce que seront les délocalisations quarante ans plus tard. Il y prédit aussi une révolte des élans généreux de la jeunesse contre une société trop matérialiste où ceux-ci ne peuvent s’exprimer.
Source fiche Wikipedia consultée le 30 mai 2017.
Acheter sur Amazon

L’Île au trésor

 Auteur: Robert Louis Stevenson
Annoté: définitions, en bas de page, des termes techniques utilisés par le monde maritime et les marins.
« C’est sur les instances de M. le chevalier Trelawney, du docteur Livesey et de tous ces messieurs en général, que je me suis décidé à mettre par écrit tout ce que je sais concernant l’île au trésor, depuis A jusqu’à Z, sans rien excepter que la position de l’île, et cela uniquement parce qu’il s’y trouve toujours une partie du trésor. Je prends donc la plume en cet an de grâce 17…, et commence mon récit à l’époque où mon père tenait l’auberge de l’Amiral Benbow, en ce jour où le vieux marin, au visage basané et balafré d’un coup de sabre, vint prendre gîte sous notre toit. Je me le rappelle, comme si c’était d’hier. Il arriva d’un pas lourd à la porte de l’auberge, suivi de sa cantine charriée sur une brouette. C’était un grand gaillard solide, aux cheveux très bruns tordus en une queue poisseuse qui retombait sur le collet d’un habit bleu malpropre ; il avait les mains couturées de cicatrices, les ongles noirs et déchiquetés, et la balafre du coup de sabre, d’un blanc sale et livide, s’étalait en travers de sa joue. Tout en sifflotant, il parcourut la crique du regard,…. »
Extrait

Acheter sur Amazon

L’homme de cour

 Auteur: Baltasar Gracian
« L’œuvre de Baltasar Gracián peut se diviser en deux parties : dans la première, qui va du Héros (1637) à l’Homme de cour (1646), il s’attache à construire la figure de « L’Homme universel », sorte de héros mondain doué des vertus nécessaires à la réussite dans la société (au premier rang desquelles la vertu de prudence), dans une perspective qui n’est pas sans rappeler, au moins en apparence, le Prince de Machiavel. ….. »
Acheter sur Amazon

La Vie de Jésus

 Auteur: Ernest Renan
L’événement capital de l’histoire du monde est la révolution par laquelle les plus nobles portions de l’humanité ont passé des anciennes religions, comprises sous le nom vague de paganisme, à une religion fondée sur l’unité divine, la trinité, l’incarnation du Fils de Dieu. Cette conversion a eu besoin de près de mille ans pour se faire. La religion nouvelle avait mis elle-même au moins trois cents ans à se former. Mais l’origine de la révolution dont il s’agit est un fait qui eut lieu sous les règnes d’Auguste et de Tibère. Alors vécut une personne supérieure qui, par son initiative hardie et par l’amour qu’elle sut inspirer, créa l’objet et posa le point de départ de la foi future de l’humanité….
Extrait.

Cette édition a été illustrée avec les oeuvres de deux peintres J.Tissot et H. Ossawa Tanner.
À partir de 1888, James Tissot vit une révélation religieuse et se consacre dès lors jusqu’à la fin de sa vie à des sujets bibliques, nourrissant son art d’observations effectuées lors de voyages en Palestine et à Jérusalem.
Acheter sur Amazon

Instructions aux domestiques

 Auteur: Jonathan Swift
Quoique d’une certaine étendue, ce traité n’est qu’un fragment. On présume que Swift voulait faire tout un volume, mais que le temps et la santé lui manquèrent.
Ce qui paraît certain c’est qu’il faisait grand cas de ce travail, car en 1739, alors qu’il avait perdu la mémoire, et que l’indifférence pour la littérature le gagnait de plus en plus, il écrit avec anxiété à Faulkner, son éditeur irlandais, au sujet de ce manuscrit qu’il a égaré.

Acheter sur Amazon

Discours sur la langue française

 Auteur: Paul Hazard
Pour notre part, nous estimons que la langue française n’a point perdu sa place privilégiée. Sans doute, elle a subi le sort commun à toutes les dominations : elle s’est transformée : mais pour durer plus sûrement. C’est l’histoire de cette domination que nous voudrions suivre. Nous voudrions montrer de quels éléments caducs elle a dû se débarrasser ; de quels éléments nouveaux elle s’est renforcée ; quelles conditions enfin réclame son avenir.
Extrait.

Acheter sur Amazon

Gustave Le Bon et son œuvre

Gustave Le Bon et son œuvre Auteur: Edmond Picard
« J’ai beaucoup lu les œuvres de Gustave Le Bon, j’ai peu fréquenté l’homme. Insuffisamment pour le pénétrer, assez pour lui attribuer une psychologie à ma manière.
Je connais trop, par l’expérience de la vie, la différence, souvent énorme, qu’il y a entre l’être qui écrit et l’homme réel, pour croire qu’en lisant les livres,où l’on s’épanche peu, voire les lettres, où souvent on s’épanche trop, il est possible de se faire une idée exacte de l’âme ou des actions de leur auteur. Il semble que la Nature affectionne ce dédoublement bizarre qui justifie la conception latine de l’Homo Multiplex : la vie publique s’opposant à la vie privée, l’homme visible à l’homme intime.
De notre temps, on désire néanmoins être renseigné sur l’un et l’autre. Mieux que ceci : on désire savoir l’influence de l’un sur l’autre, soit comme résistance, soit comme confirmation réciproques, dans une vision d’ensemble d’ordinaire aussi difficile à dégager qu’à décrire. Une préférence, maladive ou perverse, s’affiche même pour le confidentiel de l’existence de ces surhommes à qui on suppose, souvent à tort, des dessous sans accord avec l’humanité commune et par cela même alléchants.
Je me déclare impuissant à analyser cet enchevêtrement pour Gustave Le Bon et dès lors à mon récit les indiscrétions savoureuses manqueront, sinon à sa vie les aventures cachées. A peine eus-je de celles-ci quelques rumeurs. »
Préambule (extrait).
Acheter sur Amazon

Éloge de la folie

Spinoza et ses contemporainsAuteur: Erasme
« Un chef d’œuvre de la littérature européenne, illustré par un des plus grands maîtres du dessin, imprimé avec tout le luxe que l’on peut souhaiter : voilà bien, sans doute, de quoi charmer tous les adeptes du Livre, de quelque côté que se portent habituellement leurs préférences. Donc, artistes, littérateurs ou bibliophiles, tous y trouveront leur compte, nous en avons la ferme conviction.

Ce n’est pas en vain que nous venons de prononcer le mot de « chef-d’œuvre de la littérature européenne ». Écrit en latin, à une époque où le latin était la langue de tous les gens éclairés, l’Éloge de la Folie s’adressait à l’Europe entière, dont cet ouvrage fut longtemps la lecture favorite. Mais ce qui avait fait l’universalité de son succès fut précisément ce qui faillit le condamner à un oubli immérité.
Le latin, langue morte, un instant ressuscitée par les érudits du XVIe siècle, s’éteignit enfin pour toujours, et avec elle périrent la plupart des œuvres qui avaient imprudemment compté sur elle pour passer à la postérité. On put craindre alors que l’Eloge de la Folie ne partageât le sort commun; mais le chef-d’œuvre d’Érasme ne pouvait pas périr. Tandis que la plupart de ses écrits, ensevelis à tout jamais dans la poussière de l’oubli, sont à peine connus de nom par quelques érudits, l’Éloge de la Folie, bravant l’épreuve du temps, est presque devenu un livre populaire.
Traduit dans toutes les langues de l’Europe, il l’a été surtout en français. De toutes les traductions faites dans notre langue, la plus estimée a été jusqu’à présent celle de Barrett, publiée à Paris en 1789. Celle que nous donnons aujourd’hui est-elle préférable à ses devancières? Aux lecteurs de le décider. Nous dirons seulement qu’elle est due à M. Victor Develay, qui depuis longtemps se consacre à la traduction d’auteurs latins avec l’ardeur et la persévérance d’un véritable érudit. »
Note de la première édition

Acheter sur Amazon

Aphorismes du temps présent

Aphorismes du temps présentAuteur: Gustave Le Bon
« Ce livre a pour but de condenser en aphorismes quelques-unes des idées disséminées dans mes divers ouvrages.
Grâce à sa forme brève, l’aphorisme impressionne l’esprit et se retient facilement. Il constitue, our ces raisons, un des plus sûrs moyens de perpétuer les pensées.
La plupart de nos vérités, c’est-à-dire des idées que nous nous faisons des choses, se présentent à l’esprit sous une forme concise. L’expérience humaine fut toujours synthétisée en proverbes et sentences, qui sont les aphorismes des peuples. L’homme pense par aphorismes et se guide avec des aphorismes. L’aphorisme le dispense de longuement réfléchir avant d’agir.
Ces avantages ne sont pas sans inconvénients. L’aphorisme représente en effet la conclusion d’une démonstration que le lecteur doit chercher. »
Acheter sur Amazon

La vie de Stendhal

Spinoza et ses contemporainsAuteur: Paul Hazard
« Tout dépend de la façon. de prendre le départ, comme vous savez.
Lorsqu’Henri Beyle naquit, le 23 janvier 1783, à Grenoble ; dès qu’il cessa d’être un gros poupon chauve, grimaçant et bavant, pour bégayer ses premiers mots ; quand il perça sa première dent, mit sa première culotte, fit sa première sortie, s’instruisit pour sa première communion : toutes prêtes, vigilantes, impérieuses, l’attendaient les Puissances Régnantes et les Autorités Établies, promptes à le saisir et à le modeler, chacune à sa façon. Il y avait la vieille ville provinciale : tu marcheras droit dans les rues, car au coin de chaque fenêtre, un rideau se lève au bruit de tes pas ; tu seras sage, prudent, convenable, bien élevé ; si tu jettes un caillou, si tu voles une pomme, grand Dieu ! qu’en dira-t-on ? … — Il y avait la famille. « La Providence nous protège », disait son père, Chérubin Beyle, l’avocat au Parlement. e Elle nous envoie un garçon : qu’elle soit bénie ! » Et songeant à l’avenir, il regardait avec amour son premier né. Le petit Henri deviendrait avocat ; il finasserait avec les paysans pour gagner, volupté de la vie, dix écus sur une vente ; considéré dans sa paroisse, bien pensant, bien renté, bien marié, il serait la vivante réplique du plus intelligent et du meilleur des hommes, Chérubin. La tante Séraphie approuvait ; sauf qu’étant vieille fille, et tournant à l’aigre, elle penchait davantage pour la sévérité et pour la dévotion. »
Extrait du premier chapitre.

Acheter sur Amazon

Cours de philosophie

Spinoza et ses contemporains

Auteur: Émile Durkheim
Cours de philosophie
fait au Lycée de Sens
en 1883-1884
* * *

Texte basé sur les notes prises par le philosophe André Lalande.
Bibliothèque de la Sorbonne, Manuscrit 2351.
* * *
Les caractères grecs n’étant pas accessibles, lors de la saisie, les mots grecs ne sont pas retranscrits (figure juste: [mot grec] ).

Acheter sur Amazon

La crise de la conscience européenne

La crise de la conscience européenneAuteur:Paul Hazard
« Quel contraste ! quel brusque passage ! La hiérarchie, la discipline, l’ordre que l’autorité se charge d’assurer, les dogmes qui règlent fermement la vie : voilà ce qu’aimaient les hommes du dix-septième siècle. Les contraintes, l’autorité, les dogmes, voilà ce que détestent les hommes du dix-huitième siècle, leurs successeurs immédiats. Les premiers sont chrétiens, et les autres anti-chrétiens ; les premiers croient au droit divin, et les autres au droit naturel ; les premiers vivent à l’aise dans une société qui se divise en classes inégales, les seconds ne rêvent qu’égalité. Certes, les fils chicanent volontiers les pères, s’imaginant qu’ils vont refaire un monde qui n’attendait qu’eux pour devenir meilleur : mais les remous qui agitent les générations successives ne suffisent pas à expliquer un changement si rapide et si décisif. La majorité des Français pensait comme Bossuet ; tout d’un coup, les Français pensent comme Voltaire : c’est une révolution.
Pour savoir comment elle s’est opérée, nous nous sommes engagés dans des terres mal connues. On étudiait beaucoup le dix-septième siècle, autrefois ; on étudie beaucoup le dix-huitième siècle, aujourd’hui. A leurs confins s’étend une zone incertaine, malaisée, où l’on peut espérer encore découvertes et aventures. Nous l’avons parcourue, choisissant pour la borner deux dates non rigoureuses : d’une part, les environs de 1680, et d’autre part, 1715. » Paul Hazard
Acheter sur Amazon

La pensée européenne au XVIIIe siècle

La pensée européenne au XVIIIe siècle: De Montesquieu à LessingAuteur:Paul Hazard « Il n’est guère de chapitre de cet ouvrage qui ne soulève des problèmes de conscience ; il n’en est guère qui n’enregistre des vibrations qui se sont prolongées jusqu’à nous. Non pas que tout commence en 1715 ; nous avons nous‑mêmes dans une précédente étude, daté des environs de 1680 les débuts de la crise de la conscience européenne ; d’autres ont montré, depuis, par quelles routes la pensée de la Renaissance rejoignait celle du dix‑huitième siècle. Mais à partir de 1715 s’est produit un phénomène de diffusion, sans égal. Ce qui végétait dans l’ombre s’est développé au grand jour ; ce qui était la spéculation de quelques rares esprits a gagné la foule ; ce qui était timide est devenu provoquant. Héritiers surchargés, l’Antiquité, le Moyen Age, la Renaissance, pèsent sur nous ; mais c’est bien du dix‑huitième siècle que nous sommes les descendants directs.
Mais le soin d’établir des rapports et de tirer des conclusions, nous le laissons à d’autres. Nous n’avons pas voulu jouer le rôle de prophète du passé ; encore moins de doctrinaire ; encore moins de partisan. Les faits, non pas tels qu’ils auraient dû être, tels qu’ils auraient pu être, mais tels qu’ils ont été : voilà seulement ce que nous avons cherché à saisir. Nous n’avons pas eu de loi plus impérieuse que de les rendre dans leur vérité objective ; nous n’avons pas eu de souci plus cher que d’être fidèle à l’histoire. »
Paul Hazard.
Acheter sur Amazon

Le maitre des sentences

Titre
Auteur:Albert De Pouvourville

Le Maitre des sentences, publié en 1895 chez Ollendorf (Paris), relate la rencontre de deux français, le capitaine Ayries et Bally, inspecteur des affaires indigènes, avec Nguyen Luat, le Maitre des sentences, lettré imprégné de culture orientale, sur un fond de rébellion. Cet ouvrage largement inspiré de faits autobiographiques, décrit l’usage de l’opium dans les colonies, et explique un certain détachement devant la mort.
L’auteur décrit la préparation et la consommation de l’opium, qu’il consommait, dans un livre écrit sous pseudonyme :
Physique et psychique de l’opium (ASIN: B01N53CMDD)
Acheter sur Amazon

L’éternité par les astres

Titre Auteur:Auguste Blanqui
L’univers tout entier est composé de systèmes stellaires. Pour les créer, la nature n’a que cent corps simples à sa disposition. Malgré le parti prodigieux qu’elle sait tirer de ces ressources et le chiffre incalculable de combinaisons qu’elles permettent à sa fécondité, le résultat est nécessairement un nombre fini, comme celui des éléments eux-mêmes, et pour remplir l’étendue, la nature doit répéter à l’infini chacune de ses combinaisons originales ou types.
Tout astre, quel qu’il soit, existe donc en nombre infini dans le temps et dans l’espace, non pas seulement sous l’un de ses aspects, mais tel qu’il se trouve à chacune des secondes de sa durée, depuis la naissance jusqu’à la mort. Tous les êtres répartis à sa surface, grands ou petits, vivants ou inanimés, partagent le privilège de cette pérennité.
La terre est l’un de ces astres. Tout être humain est donc éternel dans chacune des secondes de son existence. Ce que j’écris en ce moment dans un cachot du fort du Taureau, je l’ai écrit et je l’écrirai pendant l’éternité, sur une table, avec une plume, sous des habits, dans des circonstances toutes semblables. Ainsi de chacun.
A.Blanqui.

Acheter sur Amazon

Physique et psychique de l’opium

Physique et psychique de l’opium
Auteur:Nguyen Te Duc, (A. de Pouvourville)

Un livre très précis d’un connaisseur, de l’Orient et de l’opium.
Décrit sa fabrication, son utilisation et ses effets.Il fumait lui-même de l’opium (voir Magioi, un aventurier taoiste, de JP.Laurent) de façon discrète.
Il n’en fait pas, par contre, l’apologie dans cet ouvrage, mais décrit de façon précise…
Le contexte :
« Au début du xxe siècle, non seulement l’opium était légal, mais la Chine avait été contrainte d’en produire (lors des deux guerres de l’opium). En 1906, plus de 40 000 tonnes d’opium étaient fabriquées, principalement en Chine (85% de la production4) et en Inde. »
« Durant toute la période de colonisation en Indochine Française, c’est l’État, par l’intermédiaire de la Régie de l’opium (R.O), qui s’était assuré le monopole de la production (la fabrique s’appelait une « bouillerie ») et de la vente de l’opium, en tirant de substantiels bénéfices qui constituaient une part importante du budget de la colonie. « . Source fiche wikipedia consulte le 12 novembre 2016.
Acheter sur Amazon

Kipling oeuvres

Kipling oeuvres width=Auteur:Rudyard Kipling
Ce livre numérique contient les oeuvres majeures de Rudyard Kipling, plus une peu connue et inédite en livre numérique.
Pour chaque livre nous avons inclus une couverture de l’époque
(quand elles sont encore accessibles).
Oeuvres
-L’homme qui voulut être roi (1888)
-Simples contes des collines (1888)
-La lumière qui s’éteint (1890)
-Aux hasards de la vie (1891)
-Les bâtisseurs de ponts (1893)
-Le livre de la jungle (1894)
-Second livre de la jungle (1895)
-Capitaine Courageux (1897)
-Kim (1901)
-Livre numérique inédit
-Le Naulahka (1892)

Prix : 1,99 euros  Acheter sur Amazon

Walden ou la vie dans les bois

Walden ou la vie dans les bois width=Auteur:Henry David Thoreau
En 1845, Thoreau se construit une cabane près de l’étang de Walden à quelques kilomètres de Concord. Ecologiste avant l’heure, il décide d’y vivre en autarcie. Ce qu’il fera pendant plus de deux ans, et qui inspira son chef d’oeuvre Walden. La Désobéissance civile, ou quand il ne faut plus obéir à la loi, influencera Tolstoï, Martin Luther ing et Gandhi.
Prix : 1,96 euros  Acheter sur Amazon

Usages du monde

Usages du monde width=Auteur:Baronne Staffe
Ce livre sur les usages de la société au 19e siècle, est une mine d’or pour comprendre la littérature de cette époque. Comme ces codes imprégnaient tous les rapports sociaux, ils n’ont pas été évoqués explicitement par les écrivains. Un autre intérêt est que bien des bonnes manières dérivent de ces pratiques, dont la lettre peut être dépassées mais pas l’esprit.
Prix : 2,98 euros  Acheter sur Amazon

Le Frère-de-la-Côte

Le Frère-de-la-Côte width=Auteur:Joseph Conrad
Un marin français, Jean Peyrol, ayant quitté le service de la marine nationale pendant les guerres napoléoniennes, se retire dans une ferme de la presqu’île de Giens. Il y vit avec la vieille Catherine, la jeune Arlette et le sans-culotte Scevola. Un officier venu de Toulon, le lieutenant Réal, voudrait induire en erreur la flotte de Nelson en empruntant la tartane de Peyrol. (source page Wikipédia consultée le 12 septembre 2016)
Ces textes seront dans le domaine public français en 2023 (les traducteurs cités ne sont pas encore dans le domaine public français)

Prix : US,CA euros  Acheter sur Amazon

La machine à explorer le temps

La machine à explorer le temps width=Auteur: H.G. Wells
Au XIX e siècle, dans la maison d’un savant, un groupe d’amis écoute celui qui prétend être le premier voyageur du temps narrer ses aventures.Le voyageur du temps commence son récit en décrivant le monde dans futur très très lointain.
La Terre est habitée par les Éloïs, descendants des hommes.
Androgynes, simplets et doux, ils passent leur temps à jouer tels des enfants et à manger des fruits dans le grand jardin qu’est devenue la Terre. À la surface de celle-ci, ne subsiste plus aucune mauvaise herbe, ni aucune autre espèce animale. Le monde semble être devenu un paradis.Seulement l’explorateur du temps ne tarde pas à se rendre compte que cette apparente harmonie cache un terrible secret : sous terre que vit une autre espèce descendante aussi des hommes, les Morlocks, sortes de singes blancs aux yeux rouges ne supportant plus la lumière à force de vivre dans l’obscurité. La nuit, ils viennent à la surface e pour kidnapper des Éloïs dont ils se nourrissent. L’explorateur, ayant perdu la machine à voyager dans le temps a disparu, doit descendre sous terre affronter les Morlocks, pour pouvoir retourner chez lui.source: fiche Wikipedia consultée le 2 octobre 2016.
Prix : 2,23 euros  Acheter sur Amazon

Voyage d’un naturaliste autour du monde

Voyage d’un naturaliste autour du monde width=Auteur:Charles Darwin
« Charles Darwin est un des plus grands penseurs qui aient encore vécu, un des hommes qui ont le plus profondément remué et fécondé le champ de la pensée humaine. Il n’eut jamais d’autre culte que celui de la science, il ne rechercha ni gloire, ni honneurs, content de tracer, dans une vie paisible et austère, son sillon large et profond, sans crainte, sans émoi, ne voyant, n’aimant, ne poursuivant que la vérité. Sa vie a un charme puissant, celui qui résulte de l’alliance de la grandeur de la pensée avec la simplicité du cœur, la modestie et le naturel, alliance trop rare, et que l’on prise doublement en raison de sa rareté même. À la connaître, on éprouve bientôt que l’affection, la sympathie, le disputent à l’admiration. » Henry de Varigny
Prix : 1,99 euros  Acheter sur Amazon

Histoire de France

Histoire de France width=Auteur:Jacques Bainville
« Nous nous sommes efforcé de montrer comment les choses s’étaient produites, quelles conséquences en étaient résultées, pourquoi, à tel moment, telle décision avait été prise plutôt que telle autre. Ce qu’on découvre, au bout de cette analyse, c’est qu’il n’est pas facile de conduire les peuples, qu’il n’est pas facile non plus de fonder et de conserver un État comme l’État français, et l’on en garde, en définitive, beaucoup d’indulgence pour les gouvernements. ». Jacques Bainville.
Prix : 1,99 euros  Acheter sur Amazon

Complices

Complices width=Auteur:Hector Malot
Une jeune et riche orpheline Hortense épouse Maître Courteheuse, notair. Avec l’argent de celle-ci Maître Courteheuse fait fortune. Mais Hortense se sent seule et l’arrivée d’un jeune clerc de notaire va lui redonner goût à la vie… pour le meilleur et pour le pire. Un intrigue amoureuse comme un roman policier écrit par l’auteur de « Sans famille ».
Prix : 1,94 euros  Acheter sur Amazon