Archives de catégorie : Inde

La crise du monde moderne

 Auteur: René Guénon
Donc, si l’on dit que le monde moderne subit une crise, ce que l’on entend par là le plus habituellement, c’est qu’il est parvenu à un point critique, ou, en d’autres termes, qu’une transformation plus ou moins profonde est imminente, qu’un changement d’orientation devra inévitablement se produire à brève échéance, de gré ou de force, d’une façon plus ou moins brusque, avec ou sans catastrophe.
Cette acception est parfaitement légitime et correspond bien à une partie de ce que nous pensons nous-même, mais à une partie seulement, car, pour nous, et en nous plaçant à un point de vue plus général, c’est toute l’époque moderne, dans son ensemble, qui représente pour le monde une période de crise ; il semble d’ailleurs que nous approchions du dénouement, et c’est ce qui rend plus sensible aujourd’hui que jamais le caractère anormal de cet état de choses qui dure depuis quelques siècles, mais dont les conséquences n’avaient pas encore été aussi visibles qu’elles le sont maintenant.
C’est aussi pourquoi les événements se déroulent avec cette vitesse accélérée à laquelle nous faisions allusion tout d’abord ; sans doute, cela peut continuer ainsi quelque temps encore, mais non pas indéfiniment ; et même, sans être en mesure d’assigner une limite précise, on a l’impression que cela ne peut plus durer très longtemps.
René Guénon.
Acheter sur Amazon

Introduction générale à l’étude des doctrines hindoues

 Auteur: René Guénon
En somme, l’erreur capitale de ces orientalistes, la question de méthode mise à part, c’est de tout voir de leur point de vue occidental et à travers leur mentalité à eux, tandis que la première condition pour pouvoir interpréter correctement une doctrine quelconque est naturellement de faire effort pour se l’assimiler et pour se placer, autant que possible, au point de vue de ceux-là mêmes qui l’ont conçue.
Nous disons autant que possible, car tous n’y peuvent parvenir également, mais du moins tous peuvent-ils l’essayer ; or, bien loin de là, l’exclusivisme des orientalistes dont nous parlons et leur esprit de système vont jusqu’à les porter, par une incroyable aberration, à se croire capables de comprendre les doctrines orientales mieux que les Orientaux eux-mêmes : prétention qui ne serait que risible si elle ne s’alliait à une volonté bien arrêtée de « monopoliser » en quelque sorte les études en question.
Et, en fait, il n’y a guère pour s’en occuper en Europe, en dehors de ces « spécialistes », qu’une certaine catégorie de rêveurs extravagants et d’audacieux charlatans qu’on pourrait regarder comme quantité négligeable, s’ils n’exerçaient, eux aussi, une influence déplorable à divers égards, ainsi que nous aurons à l’exposer en son lieu d’une façon plus précise.
René Guénon.
Acheter sur Amazon

La vie de Vivekananda et l’évangile universel

La vie de Vivekananda et l'évangile universelAuteur:Romain Rolland

« Le grand disciple, qui allait reprendre l’héritage spirituel de Ramakrisbna et semer sur le monde le grain de sa pensée, était, physiquement et moralement, son antithèse absolue.
Nul n’échappait à la magie de ce regard, qui pouvait aussi bien envelopper de son charme irrésistible, étinceler d’esprit, d’ironie, de génie, se perdre dans l’extase, ou plonger impérieusement au fond des consciences et foudroyer de sa fureur.
Mais, surtout, il n’est pas un qui l’ait approché, dans l’Inde ou en Amérique, sans être saisi de sa majesté. Il était né roi. Quand ce jeune homme de vingt-neuf ans, alors inconnu, apparut, à Chicago, à la séance inaugurale du Parlement des Religions,
qu’ouvrit en septembre 1893 le cardinal Gibbons, il fit oublier tous ceux qui l’entouraient : il domina.
Sa force et sa beauté, la grâce et la dignité de son port de tête, la lumière sombre de ses yeux, sa démarche imposante, et, dès qu’il parla, la splendide musique de sa voix chaude et profonde , assujettirent la multitude de ces Anglo-Saxons d’Amérique, prévenus contre lui par leurs
préjugés de couleur.
Et la pensée du guerrier-prophète de l’Inde laissa marquée sa griffe aux flancs des Etats-Unis » Romain Rolland.

Prix : 2,93 euros  Acheter sur Amazon

La Bhagavad-Gîtâ

La Bhagavad-Gîtâ width=Auteur:Emile Sénart
La Bhagavad-Gita, traduit par « Chant du bienheureux » ou « Chant du Seigneur » est des textes les plus importants de l’Hindouisme. C’est un dialogue entre Krishna et le prince guerrier Arjuna, en proie au doute devant la bataille. La traduction d’Emile Sénart, un des plus grands indianiste français, est réputée la meilleure (fidélité, style).
Prix : 1,94 euros  Acheter sur Amazon

L’évangile du Bouddha

L'évangile du Bouddha width=Auteur:Paul Carus
L’Évangile du Bouddha est paru en 1894. Il prend pour modèle le Nouveau Testament et relate l’histoire du Bouddha par le biais de paraboles. Il fut un instrument important dans l’introduction du bouddhisme en Occident. Le choix des textes met en avant un bouddhisme philosophique, sans éléments surnaturels. Le livre fut un succès populaire. Il influença aussi le développement du modernisme bouddhique (en) en Extrême-Orient, particulièrement dans sa traduction japonaise par D.T.Suzuki ( l’ auteur des célèbres Essais sur le Bouddhisme Zen). (Source Wikipédia )
Prix : 2,06 euros  Acheter sur Amazon

Gandhi

Gandhi width=Auteur:Romain Rolland
Biographie de Gandhi,publiée en 1926
« Voici l’homme qui a soulevé trois cent millions d’hommes, ébranlé le British Empire, et inauguré dans la politique humaine le plus puissant mouvement depuis près de deux mille ans. »
suivi de Correspondance entre Tolstoï et Gandhi
Cette édition numérique du 12 septembre 2016 a été illustrée avec des images du domaine public que vous pouvez utiliser.
Prix : 1,99 euros  Acheter sur Amazon