Archives de catégorie : Esotérisme

La réincarnation

 Auteur: Annie Besant
Le point de vue théosophique sur la réincarnation expliqué par Mme Annie Besant.
« La théorie de la Réincarnation, dans la Philosophie Ésotérique, affirme donc l’existence d’un Principe vivant et individualisé, qui demeure dans le corps d’un homme, le vivifie et qui, à la mort, passe dans un autre corps, après un intervalle plus ou moins long. Ainsi, les vies corporelles successives sont reliées ensemble comme des perles rangées sur un fil : le fil étant le Principe vivant, les perles enfilées, les vies humaines séparées.  »
Annie Besant.
Acheter sur Amazon

Les lois fondamentales de la Théosophie

 Auteur: Annie Besant
Ces six conférences furent données au quartier général d’Adyar, avec l’intention d’esquisser simplement les idées fondamentales de la Sagesse à un public intellectuel encore non instruit de ces conceptions.
Voici maintenant ces conférences publiées avec l’espoir qu’elles atteindront pareil public sur toute la surface du globe et qu’elles seront d’un certain secours en semant les vérités qui assureront un rapide progrès de l’esprit humain.
Seule, la Théosophie est en mesure d’enrayer cette course à l’abime vers lequel se précipite l’Occident et, déjà, la Théosophie semble avoir remporté quelques succès dans sa mission.
Annie Besant.
Acheter sur Amazon

Les formes pensées

 Auteur: Annie Besant, C.W. Leadbeater
« Les dessins et la peinture des formes-pensées observées soit par M. Leadbeater, soit par moi-même, soit encore en commun, ont été exécutés par trois de nos amis : M. John Varley, M. Prime, Mlle Mac-Farlane, auxquels nous exprimons nos remerciements cordiaux. Rendre au moyen des sombres couleurs terrestres les formes revêtues de la lumière vivante des mondes de l’au-delà est certes une tâche difficile et ingrate, c’est une raison de plus d’être reconnaissants à ceux qui ont tenté de la réaliser. Il aurait fallu pouvoir se servir de feu multicolore et non de la gamme limitée de nos teintes terrestres. »
Annie Besant.
Acheter sur Amazon

Le tarot divinatoire

 Auteur: Papus
Les chercheurs contemporains s’occupant d’occultisme affectent un certain mépris pour les arts divinatoires. Cependant l’étude des tempéraments ouvre la voie à de bien précieuses découvertes médicales, la Chiromancie donne des aperçus remarquables sur la physiologie du nerf grand sympathique qui préside à la construction des traits gravés dans la peau ; mais il n’est pas de source de recherches plus féconde que l’étude des Tarots. Tarot, Thora, Rota, Athor, cet ensemble de lames et de nombres est sans doute un des plus purs chefs-d’œuvre de l’Initiation antique et son étude a tenté bien des chercheurs. Nous avons eu la chance il y a plus de vingt ans de retrouver la clef générale de construction du Tarot telle qu’elle était indiquée par Guillaume Postel et Eliphas Lévi, qui n’en avaient pas donné la construction. Cette construction, nous l’avons déterminée et de telle façon qu’elle répond, d’une part, intégralement au dessin de Postel, et qu’elle s’applique ensuite aux Arcanes Mineurs.
(extrait de l’Introduction)
Acheter sur Amazon

Pourquoi je suis devenue théosophe

Pourquoi je suis devenue théosopheAuteur: Annie Besant
« Quelques membres du parti delà libre-pensée m’ont reproché de m’être reconnue théosophiste. De tous les hommes pourtant un libre-penseur devrait être le dernier à protester per se contre un changement d’opinion, car presque tout libre-penseur l’est devenu et tout son espoir de succès pour sa propagande en pays chrétien, c’est qu’il pourra déterminer les autres à changer comme lui. Continuellement ces messieurs reprochent au chrétien d’avoir un esprit fermé à la controverse et de ne vouloir pas écouter la raison ; mais qu’un d’entre eux découvre et reconnaisse une vérité au delà de ce qu’ils croient eux-mêmes, ils ne se plaindront pas moins du large esprit de ce libre-penseur que de l’esprit étroit du chrétien. En un mot quelques-uns de mes critiques ne tendent à rien moins qu’à créer une infaillibilité nouvelle,… »
Extrait.

Acheter sur Amazon

Une esquisse de la Théosophie

Une esquisse de la ThéosophieAuteur: C.W. Leadbater
« Des siècles durant, les hommes ont discuté, argumenté, multiplié leurs recherches au sujet de certaines grandes vérités primordiales, telles que l’existence et la nature de Dieu, ses rapports avec l’humanité, le passé et l’avenir de celle-ci. Ils ont acquis sur ces points des convictions si radicalement différentes, des croyances qu’ils ont mutuellement attaquées et ridiculisées avec tant d’amertume et d’âpreté, que dans l’esprit des masses il a fini par s’ancrer solidement une opinion des plus simplistes : à savoir que, sur de telles questions, l’on ne peut obtenir aucune certitude et que tout se borne à de vagues théories, à des spéculations nébuleuses, du sein desquelles émerge de temps à autre quelque déduction fausse, tirée de prémisses mal posées. Et contre cette opinion des foules n’ont pu prévaloir les assertions nettes et précises — mais souvent incroyables aussi — des diverses religions positives.
Est-il nécessaire d’affirmer que cette croyance populaire — que l’on s’explique, d’ailleurs, — est absolument erronée ? Il existe des faits précis et certains ; il en existe beaucoup.
La Théosophie nous les présente, mais — au contraire des Religions — elle nous les présente comme des sujets d’étude et non comme des articles de foi. Elle n’est point, par elle-même, une religion ; elle est aux religions ce que leur étaient les anciennes philosophies. Elle ne les contredit pas, elle les explique. Elle rejette comme nécessairement indigne de la Divinité, comme opposé à la Divinité, ce que l’une ou l’autre de ces religions peut renfermer d’absurde et de déraisonnable ; mais ce qu’il y a de raisonnable dans leur ensemble ou dans l’une quelconque d’entre elles, la Théosophie le prend, l’explique et le commente, combinant les vérités particulières en un tout harmonieux.
 »
Extrait de l’introduction.
Acheter sur Amazon

Théosophie: suivi de Chemins vers la connaissance de soi

La Voie RationnelleAuteur:Rudolph Steiner
 » « En 1918, avant que ne parût la neuvième édition de cet ouvrage, je l’ai soigneusement révisé. Depuis cette époque la conception
anthroposophique
du monde que j’y ai exposée a été combattue dans de nombreux écrits. En 1918, j’ai fait à cet ouvrage de multiples additions et j’en ai développé plusieurs points. »
« Beaucoup d’entre nous s’imaginent, pendant un certain temps, avoir trouvé la solution des énigmes de l’existence dans les « données de la science exacte » et dans les déductions de maint penseur moderne. Mais si l’âme pénètre jusque dans les profondeurs où l’entraîne forcément une véritable compréhension d’elle-même, alors les faits qui lui sont apparus d’abord comme une solution ne font plus que soulever la véritable question. Or, répondre à cette question-là, ce n’est pas simplement satisfaire une curiosité, c’est donner à l’âme le calme intérieur et le sang-froid. L’homme qui, par ses propres efforts, a trouvé cette réponse, non seulement a satisfait son besoin de connaître, mais s’est rendu apte à travailler et à remplir les devoirs que la vie lui présente. S’il ne trouvait pas de solution à ces problèmes, il se sentirait, au contraire, paralysé ; d’abord moralement puis même, physiquement. La connaissance des vérités suprasensibles, en effet, ne répond pas seulement à des besoins théoriques, elle favorise la pratique de la vie. Voilà pourquoi, précisément à cause du caractère particulier que revêt de nos jours la vie intellectuelle, il est indispensable que la science spirituelle ait sa place dans le domaine de la connaissance. » Rudolph Steiner.
Prix : 2,76 euros  Acheter sur Amazon