Archives de catégorie : Chine

Le maitre des sentences

Titre
Auteur:Albert De Pouvourville

Le Maitre des sentences, publié en 1895 chez Ollendorf (Paris), relate la rencontre de deux français, le capitaine Ayries et Bally, inspecteur des affaires indigènes, avec Nguyen Luat, le Maitre des sentences, lettré imprégné de culture orientale, sur un fond de rébellion. Cet ouvrage largement inspiré de faits autobiographiques, décrit l’usage de l’opium dans les colonies, et explique un certain détachement devant la mort.
L’auteur décrit la préparation et la consommation de l’opium, qu’il consommait, dans un livre écrit sous pseudonyme :
Physique et psychique de l’opium (ASIN: B01N53CMDD)
Acheter sur Amazon

Les Entretiens de Confucius

Tao Te KingAuteur:Edouard Chavannes Présentation de Confucius par Edouard Chavannes
Les Entretiens traduits par Guillaume Pauthier, orientaliste et poète français. »Le philosophe KHOUNG-TSEU a dit : Celui qui se livre à l’étude du vrai et du bien, qui s’y applique avec persévérance et sans relâche, n’en éprouve-t-il pas une grande satisfaction ? N’est-ce pas aussi une grande satisfaction de voir arriver près de soi, des contrées éloignées, des hommes attirés par une communauté d’idées et de sentiments ? Être ignoré ou méconnu des hommes, et ne pas s’en indigner, n’est-ce pas le propre de l’homme éminemment vertueux ? » extrait.
Prix : 1,79 euros  Acheter sur Amazon

La voie métaphysique

La Voie RationnelleAuteur:A. de Pouvourville) Matgioi
« Je dois essayer ici d’ouvrir au vingtième siècle occidental ce trésor caché depuis cinq mille années, et ignoré même par quelques-uns de ses gardiens. Mais je veux d’abord établir les principaux caractères de cette tradition, grâce auxquels elle apparaît comme Tradition Première, et par suite véritable, et surtout déterminer, par la preuve humaine et tangible que nous laissèrent leurs auteurs, comment les monuments de cette tradition remontent à une époque, où, dans les forêts qui couvraient alors l’Europe et même l’occident de l’Asie, les ours et les loups ne se distinguaient guère des hommes, comme eux couverts de poils et mangeurs de chair crue.
Lorsque Fohi, cet empereur énigmatique, écrivit, trois mille sept cents ans avant Jésus Christ, c’est-à-dire deux mille trois cents ans avant Moïse, les arcanes métaphysiques et cosmogoniques qui servirent de trame au Yiking, il déclara tirer très respectueusement son enseignement du passé, en le déclarant très savant, très prudent, et très difficile à déterminer.
Et, dit-il, il comprend qu’un jour, pour les races futures, son époque sera un passé pareillement abstrus et difficile à préciser.
Il date donc son œuvre, non pas d’une époque conventionnelle ou d’un nom de souverain dont le temps effacera la célébrité et jusqu’à la mémoire, mais bien d’un état solaire et stellaire, qu’il décrit dans tous les détails, et auquel, sans erreur possible, les astronomes de l’avenir pourront assigner une chronologie. Ainsi, tandis que les patriarches hébraïques donnent, parmi les plus gros livres et les travaux les plus revêches, un mal bien inutile aux bénédictins, il suffit, pour connaître la date exacte de Fohi et de son Yiking, de mettre une lunette aux mains d’un des innombrables disciples de M. Camille Flammarion. Sans doute Fohi ne craignait ni le contrôle ni le démenti de la postérité. Et nous insistons sur cette précaution merveilleuse, non seulement pour montrer à quelle perfection était, à ces époques, parvenue la science de l’Astronomie, mais pour faire comprendre, d’un trait, l’esprit pratique, ingénieux, logique et sans nuages, que possédaient déjà les mages chinois d’il y a cinq mille années, esprit qui les distingue de tous les réformateurs de peuples, lesquels, venus plus tard sur la terre, ne vécurent cependant que de légendes et n’écrivirent que des paraboles. » Matgioi.
Prix : 2,87 euros  Acheter sur Amazon

La Voie Rationnelle

La Voie RationnelleAuteur:A. de Pouvourville) Matgioi
« Le système philosophique de Laotseu – et c’est là ce qu’il importe de déterminer – ne s’inspire donc ni du Bouddhisme, ni du Lamaïsme, ni même du Christianisme, ainsi que le prétendirent tels zélés missionnaires, et, après eux, l’excellent M. Abel Rémusat, membre de l’Institut. L’enseignement de Laotseu est issu de la seule tradition primordiale, pieusement conservée par les Jaunes, et dont l’expression la plus exacte est le Yiking. Telle est la vérité. Nous pouvons à présent nous distraire à la légende. » Matgioi.

Prix : 2,86 euros  Acheter sur Amazon

Physique et psychique de l’opium

Physique et psychique de l’opiumAuteur: A. de Pouvourville) Nguyen Te Duc
Un livre très précis d’un connaisseur, de l’Orient et de l’opium. Décrit sa fabrication, son utilisation et ses effets.Il fumait lui-même de l’opium (voir MAgioi, un aventurier taoiste, de JP.Laurent) de façon discrète.
Il n’en fait pas, par contre, l’apologie dans cet ouvrage, mais décrit de façon précise…
Le contexte :
« Au début du xxe siècle, non seulement l’opium était légal, mais la Chine avait été contrainte d’en produire (lors des deux guerres de l’opium). En 1906, plus de 40 000 tonnes d’opium étaient fabriquées, principalement en Chine (85% de la production4) et en Inde. »
« Durant toute la période de colonisation en Indochine Française, c’est l’État, par l’intermédiaire de la Régie de l’opium (R.O), qui s’était assuré le monopole de la production (la fabrique s’appelait une « bouillerie ») et de la vente de l’opium, en tirant de substantiels bénéfices qui constituaient une part importante du budget de la colonie. « . Source fiche wikipedia consultée le 12 novembre 2016.
Prix : 2,76 euros  Acheter sur Amazon

Le Taoïsme et les sociétés secrètes chinoises

La vie de Vivekananda et l'évangile universelAuteur: A. de Pouvourville (Matgioi)
Albert de Pouvourville (Matgioi) est Issu d’une famille de tradition militaire, il participa à des expéditions françaises en Chine, et y occupa plusieurs fonctions militaires et administratives. Ses séjours prolongés au Tonkin et dans diverses provinces lui permirent de pénétrer l’esprit chinois. Il ne tarda pas à rencontrer un maître taoïste qui le prépara à recevoir l’initiation dans une société secrète chinoise, ce qui arriva peu après. Albert de Pouvourville prit alors le nom de Matgioi, « œil du jour ». Matgioi revint ensuite en Occident et entreprit de diffuser (dans la mesure où cela était possible) l’enseignement du taoïsme, à l’encontre des orientalistes. Il expose ainsi, notamment dans la Voie métaphysique et la Voie rationnelle, les doctrines taoïstes, au point de vue principiel comme dans leurs applications diverses. Il est également l’auteur de plusieurs études sur la Chine et sur les colons français en Asie.(source Wikipedia)
Prix : 2,96 euros  Acheter sur Amazon

Introduction à l’art chinois et japonais

Introduction à l’art chinois et japonais width=Auteur:Laurence BinyonPour la plupart d’entre nous, l’art de la Chine et du Japon, quelle que soit la force de son attrait et de son pouvoir sur notre sensibilité, apparaît étrange, ou contient du moins une grande part d’étrangeté. En face d’une vieille peinture ou d’une antique statue d’Extrême-Orient, nous pouvons nous sentir charmés par la ligne et la couleur, par des formes expressives et un travail exquis ; mais, derrière toutes ces apparences, quelque chose demeure caché que nous avons toujours le désir passionné de comprendre.

Qu’y avait-il dans l’esprit des hommes qui créèrent ces chefs-d’œuvre ? Quels désirs, quelles aspirations cherchèrent-ils à satisfaire ? Quelles conceptions de l’homme et de la nature s’efforcèrent-ils d’exprimer ? Quelle idée se faisaient-ils de l’art lui-même et de son rôle dans la vie ? Avaient-ils formulé une théorie de l’art, et cette formule peut-elle se comparer aux théories qui ont prévalu en Europe ? Quel était leur point de vue critique ? Ou bien encore, en quoi consistait l’objet principal de leur art, quel sens possédait-il pour eux et comment se plaisaient-ils à le traiter ?

De telles questions se posent tout naturellement à notre esprit. Je vais tenter d’y répondre dans ce petit livre. Et comme notre but est d’amener le lecteur à pénétrer la pensée propre de l’Orient, je citerai, autant que possible, toutes les paroles et tous les écrits d’artistes et de critiques qui me paraîtront utiles à cet objet, et je m’efforcerai de dégager et de faire ressortir les idées principales qu’ils expriment ou qu’ils impliquent.

Laurence Binyon

Prix : 2,73 euros  Acheter sur Amazon

Les Quatre Livres

Les Quatre Livres width=Auteur:Confucius
Les Quatre Livres sont :
-La Grande Étude;
-L’Invariable Milieu;
-Les Entretiens de Confucius et de ses disciples;
-Les Œuvres de Meng tzeu.
Ils forment avec les cinq King la base de l’enseignement classique.
Nous avons ajouté une autre traduction des Entretiens de Confucius de G.Pauthier et une présentation de Confucius par E.Chavannes, ainsi que des liens vers des ressources internet
Prix : 1,97 euros  Acheter sur Amazon